Cette charte, où chaque article a été rédigé en pensant au bien-être, au respect et à la sécurité des personnes, protège les personnes mais également le praticien. Elle a été élaborée dans le but de vous éclairer sur ma vision de mon métier, en toute clarté.

Article 1 :
Les services proposés ont pour objectif d’apporter du bien-être et ne peuvent en aucun cas être assimilés à des pratiques médicales.

Article 2 :
Il ne sera formulé aucun diagnostic; il ne sera jamais demandé d’interrompre un traitement, un suivi, ou de s’opposer à des interventions chirurgicales ou examens.

Article 3 :
Si nécessaire, dans l’intérêt et la sécurité de la personne, il sera proposé à la personne de s’adresser à un médecin mieux à même de traiter son cas avec toute la compétence nécessaire, pour tout signe nécessitant une prise en charge médicale.

Article 4 :
Il sera observé la plus grande discrétion et confidentialité en toutes circonstances et le secret professionnel sera respecté dans les conditions définies par les textes de loi. Les résultats de l’intervention ne seront divulgués qu’avec l’assentiment de la personne.

Article 5 :
L’unique préoccupation du praticien est d’apaiser, soulager, apporter du bien-être, atténuer le mal-être des personnes qui ont recours à lui, au mieux de ses compétences et dans le respect de leurs besoins et croyances.

Article 6 :
La profession d’énergéticien-magnétiseur ne s’assimile pas à une quelconque science occulte, ni à des pouvoirs miraculeux.

Article 7 :
Sobriété et honnêteté sont de rigueur dans les relations avec les personnes et aucune illusion trompeuse ne sera formulée. Le praticien ne surestimera jamais ses compétences ni ses possibilités.

Article 8 :
Il sera demandé à la personne de garder sur elle ses vêtements pour préserver son intégrité physique. Les séances s’effectuent par des techniques d’imposition des mains, si nécessaire celles-ci peuvent s’effectuer sans contact physique.

Article 9 :
L’exercice de l’activité doit être en conformité avec les obligations administratives de l’État concerné.

Article 10 :
Les informations concernant les séances doivent faire l’objet de précisions claires sur la durée et le tarif en vigueur.

Article 11 :
Les mineurs ou déficients mentaux ne seront pas reçus en séance hors de la présence des parents ou de leur tuteur légal.

Article 12 :
Liberté de l’engagement, le praticien se réserve le droit de ne pas s’engager dans une pratique de séances et de conseiller un autre praticien. La séance pourra être interrompue à la demande du praticien ou de la personne, à n’importe quel moment et sans justification.

Article 13 :
Le praticien n’exercera aucune influence psychologique, il incitera la personne à être attentive à son potentiel personnel et à son libre arbitre pour être pleinement acteur de sa vie.

Article 14 :
Le praticien devra préserver, optimiser ses dons naturels, ses qualités intellectuelles et morales en maintenant ses compétences et connaissances au plus haut niveau ,en poursuivant son processus d’évolution personnelle et professionnelle par des stages ou formations selon sa convenance.